PNL – Au DD (Paroles)


«PNL – Au DD (Paroles)»

[Couplet 1 : Ademo]
Bat les couilles d’l’Himalaya, bat les couilles, j’vise plus l’sommet
Mon cœur fait «oulalala», crime passionnel que j’commets
Sur ton cœur, j’fais trou d’bullet, j’fais tache de sang sur le pull
J’désire nullement vous connaître, ni toi, ni ces fils de putes

J’me tire d’ici si j’m’écoute, sang corse mélangé bougnoule
La Lune, j’aime plus, j’vous la laisse, j’m’endors sous doré, sous gnôle
J’suis ni chez moi ni d’chez vous, elle veut la bise, elle veut qu’j’la baise
J’connais la route, j’connais l’adresse, j’t’encule sur l’continent d’Hadès

Sale comme Taneish, mèches courtes, forte comme la peuf qu’j’écoule
J’tire la gueule, j’n’écoute que mon âme seule, mektoub
J’vis dans un rêve érotique où j’parle peu mais j’caresse le monde
J’meurs dans un cauchemar exotique où la Terre ressemble à ma tombe

Igo, pourquoi toi, tu parles en ouïghour ? Si ça s’tue Ouais, dis-moi qui signe
Pas d’honneur, toi, tu sens d’ici, wAllah, baba m’a dit :
«Mon fils, nan, nan, toi, pas calculer ces pédales», moi
J’ai donné pendant longtemps, puis, j’ai perdu mes pétales

[Refrain : Ademo]
Au DD
J’la passe, la détaille, la pé-cou, la vi-sser, des regrets d’vant ton bébé
J’sors de chez toi, j’reprends ta voiture mal garée puis j’retire ton PV
J’recherche un billet, des affaires, des plans dans la planque, un peu trop peiné
J’fais un bisou à mes cafards dans la cave, du 6, les pectoraux gainés

Les BACqueux té-ma parce que les ients-cli ne tomberont jamais sur messagerie
Eh, poto, démarre dans la jungle, j’y suis H24, j’y fais des singeries
La rue, j’la dévale à toute allure avec du Gucci comme Mitch
J’me promène dans les beaux quartiers avec le seum qui fait peur aux riches

[Couplet 2 : N.O.S]
Que la famille, personne nous inquiète jusqu’au dernier gramme
Toujours dans mon 9.1 parce que j’suis baisé par Paname
Sans, sans, sans l’bénèf de la rue, j’aurais jamais niqué le game
Me sens pas trop humain, un peu comme mes igos habités, yah, y’a du sang à vider

Yah, au DD, DD, DD, deuxième degré, j’suis effacé, yah
T’as reconnu le cri, côté animal mais là, tu connais le prix, l’canon rend animal
Au DD, que la famille dans le bât’, on te la push
Taille-dé au DD, damné, plongé, cœur d’étranger, rien n’a changé

C’qui doit arriver va arriver, yah
C’est peut-être mon dernier album, p’t-être ma dernière puta
P’t-être mon dernier sourire de toi, dans mon nda, dans mon nda

Pas plus de haine que d’amour, que j’largue entre mes tours
Moins d’humains après minuit, je sors cassé
Mon tour sur un nuage de l’Enfer, viens, on s’casse, mon frère
Avant qu’on s’perde

[Refrain : Ademo]
Au DD
J’la passe, la détaille, la pé-cou, la vi-sser, des regrets d’vant ton bébé
J’sors de chez toi, j’reprends ta voiture mal garée puis j’retire ton PV
J’recherche un billet, des affaires, des plans dans la planque, un peu trop peiné
J’fais un bisou à mes cafards dans la cave, du 6, les pectoraux gainés

Les BACqueux té-ma parce que les ients-cli ne tomberont jamais sur messagerie
Eh, poto, démarre dans la jungle, j’y suis H24, j’y fais des singeries
La rue, j’la dévale à toute allure avec du Gucci comme Mitch
J’me promène dans les beaux quartiers avec le seum qui fait peur aux riches

Leave a Reply

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *